La Transat anglaise part ce lundi 25 mai de Plymouth (Angleterre) à destination de Newport, sur la côte Est des États-Unis. Oui, il s’agit bien de La Transat… celle qui révéla Francis Chichester lors de sa première édition en 1960, puis Éric Tabarly en 1964, entré au Panthéon de son vivant avec l’édition dantesque de 1976.

 

 

 

L’OSTAR est la course qui révéla puis panthéonisa Éric Tabarly. Elle conserve aujourd’hui l’abréviation originelle (© DR).

 

 

« The » Transat donc… à ne pas confondre avec The Transat, devenue la course des professionnels, sous l’égide d’Offshore Challenges, la société d’Ellen MacArthur et de Mark Turner, et dénommée The Artemis Transat en 2008. Car depuis 2005, la Transat est disputée en année impaire, une année après l’autre. Celle qui part lundi est donc la « dérivation » amateur de la plus ancienne des courses transatlantiques en solitaire. Vous me suivez ?

 

Pour mieux souligner cette continuité, l’OSTAR est doublement réaffirmée sous son nom. Sauf que le « O » ne renvoie plus au grand quotidien britannique The Observer (qui sponsorisait l’épreuve), mais à l’édition originale d’où Original Singlehanded Trans-Atlantic Race désormais.

 

Comme au commencement, l’épreuve est essentiellement ouverte aux amateurs, souvent sur des voiliers de série. Toujours organisée par le Royal Western Yacht Club, elle accueille multicoques et monocoques jusqu’à 50 pieds. Parmi les trente-six inscrits de neuf pays dont une majorité de Britanniques et de Néerlandais, trois concurrents anglais sont des plus jeunes jamais engagés dans l’épreuve, Oscar Mead (18 ans) sur un J 105, Rob Cumming (19 ans) sur un Tripp 40 et Katie Miller (21 ans) sur un Figaro Bénéteau.

 

 

 

Anne Caseneuve est la favorite de l’OSTAR à la barre de son trimaran de 50 pieds autofinancé, Croisières Anne Caseneuve, du nom de sa société de charter (© www.anne-caseneuve.com).

 

 

Quatre Français prennent la mer lundi. Jacques Bouchacourt sur un Futura 50, Christian Chalandre sur un S&S 34, Sandro Quaglia sur un Adventure 35 et – last but not least – Anne Caseneuve sur son trimaran de 50 pieds. Elle est tout simplement la favorite de l’épreuve. Bookmaker dixit.

 

O.C.