Les feuilles mortes se ramassent à la pelle. L’automne apporte aussi les bonnes feuilles du nouveau catalogue de Michèle Polak, de la librairie Jean Polak – Marine & voyages, la meilleure libraire de livres maritimes anciens dans notre pays, également inspiratrice de l’excellente collection « Les navigations de la bibliothèque » aux Éditions La Bibliothèque.

 

 

 

Chaque année, Michèle Polak édite son catalogue sur lequel se ruent les bibliophiles et les passionnés de bibliographie maritime (© Michèle Polak).

 

 

Plutôt que de disserter sur la poétique d’une telle croisière entre les lignes, voici quelques extraits de ce voyage dans l’espace-temps de la bibliographie maritime.

 

58 – BANCAUD (Jean Baptiste). Traité des vivres pour les vaisseaux, galères et autres batimens de sa majesté, sous le nom de — du 28 mars 1774. Versailles, Imprimerie du département de la Marine, 1774, in 4°, broché muet d’époque, 56 pp. Rarissime opuscule. 450 euros.

 

 

Imprimé en 1774 dans l’hôtel de la Marine à Versailles (l’actuelle bibliothèque municipale de Versailles, rue de l’Indépendance américaine) ce livre est à un prix relativement abordable pour un ouvrage de ce genre datant du XVIIIe siècle (© Michèle Polak).

 

 

717 – NAVIGATEUR (le). Revue Maritime. Le Navigateur. Paris, au Bureau, rue des Beaux-arts, 1834, 2 tomes en 1 volume in 8°, demi toile modeste, 2 ff.n.ch. – 282pp. – 1 fnch. et 231 -(1)pp., 12 planches h.t. 450 euros
Trafalgar, Reading et Saint-Cloud par Jal. Les smoglers par Corbière. Le Luxor à Paris par Jal. Pêches françaises les baleines par Geoffroy St Hilaire. Naufrage du vaisseau le Superbe par Jal. La corvette La Coquille dans l’archipel dangereux par Lesson. Passage de l’équateur par Jules Lecomte. Expedition de la corvette la Lilloise par E. de Blosseville. Naufrage des bricks l’aven-ture et le Silène sur les côtes de Barbarie par Hennequin…

 

 

 

Le Navigateur fut l’une des nombreuses revues maritimes du XIXe siècle. Un ancêtre de Voiles et voiliers en quelque sorte (© Michèle Polak). 

 

 

799 – RESTE (Bernard de). Histoire des pêches, des découvertes et des établisse-ments des Hollandois dans les mers du Nord ; Ouvrage traduit du Hollandais par les soins du Gouvernement, enrichi de notes, & orné de cartes & de figures à l’usage des Navigateurs & des Amateurs de l’histoire naturelle. Paris, Vve Nyon, an IX (1801), 3 volumes in 8°, veau ancien, double filet doré en encadrement, dos lisse orné d’un fleuron doré répété, reliure un peu frottée, charnières faibles, petit manque de papier à un feuillet avec atteinte au texte, 2 ff.n.ch. – XXXVI – 432pp. ; 2 ff.n.ch. – 464pp. ; 2 ff.n.ch. – 378pp., frontispice, 21 planches et 6 cartes h.t. 1 800 euros
Ouvrage consacré à la pêche dans les mers du Nord et principalement à la chasse à la baleine. Bernard de Reste donne aussi une longue description du Groenland et des moeurs et coutumes des Esquimaux, de l’Islande, du Spitzberg, de la Nouvele-Zemble, de Jan Mayen, de l’Ile-aux-ours, du détroit de Davis… "Ce traité, qui est loin d’être aussi connu qu’il le mérite, renferme une foule de documents précieux pour les personnes qui se livrent à la pêche et à la navigation dans le Nord, et pour les amateurs d’histoire naturelle" (Cuvier. Dictionnaire des sciences naturelles).

 

 

 

Accident de pêche dans le Grand Nord au temps de la Révolution française… (© Michèle Polak).

 

 

883 – VERITE (V.). Dans le grand conflit européen. Les flottes de guerre. Album d’i-mages représentant à l’échelle de 1 m/m par mètre les principaux types de navires de guerre en service dans les flottes belligérantes. Épinal, Pellerin, s.d., grand in 8°, broché, 8 planches en couleurs. Album de 8 images d’Épinal. 150 euros.

 

 

 

Quand l’image d’Épinal s’empare de la Marine… (© Michèle Polak).

 

 

Si d’aventure, vous franchissez le seuil de la petite boutique de la rue de l’Échaudé, Paris 6ème,  ce passage de la ligne vous fera découvrir tout le fonds qui ne figure pas dans le catalogue, y humer l’odeur d’un récit de croisière des années cinquante à quinze euros ou embrasser du regard un exemplaire rare du Grand siècle. Vous y croiserez peut-être Kerguelen… Non pas le fantôme du grand navigateur, découvreur controversé, mais le chat de la librairie. Maritime jusqu’au bout.

 

O.C.