La prédiction de marée a migré. Dit comme ça, ce n’est pas très clair, je vous l’accorde. Depuis le lundi 2 mai 2016, les prédictions de marées fournies par le Service hydrographique et océanographique de la Marine (SHOM) – l’organisme officiel en charge de la marée dans notre pays -, sont passées du site institutionnel au portail de diffusion des produits SHOM.

 

 

Parmi les modes de présentation possibles pour le tableau en haut de page, on peut sélectionner celui des hauteurs d’eau heure par heure. (© SHOM)

 

 

 

C’était déjà le cas pour le Groupe d’avis aux navigateurs (GAN) et les Informations nautiques tandis que le catalogue des cartes n’a pas bougé. En pratique, la prédiction de marée dispose désormais d’un site dédié sur le modèle de ce qui existait pour le suivi en temps réel du niveau de la mer avec Refmar, le Réseau de référence des observations marégraphiques  (voir mon article Niveau d’eau).

 

Sauf que les données de ce dernier ont été transférées vers le portail de l’Information géographique maritime et littorale de référence, data.shom.fr tandis que les informations générales demeurent sur Refmar. Ouf, vous me suivez toujours ? Cela peut paraître un brin louvoyant, c’est vrai, mais en mettant à jour vos Favoris avec les liens que je vous donne ci-dessus, vous accédez à une masse de données dont l’utilisation est facilitée, quel que soit votre outil de consultation, ordinateur, tablette ou téléphone.

 

 

Sur le marégramme, on peut définir le seuil par la saisie d’une valeur numérique dans la case du bas ou par un clic dans le graphe et déplacement vertical de la barre de seuil rouge sur celui-ci (ici : 3,47 m). S’affichent alors les quatre heures correspondant au passage de la courbe de marée sur la valeur approchante. (© SHOM)

 

 

 

Tel est donc le cas pour la marée dont la présentation a bénéficié en même temps d’une simplification très ergonomique. Tout commence avec une carte de France où l’on zoome et clique sur le port de son choix. Les horaires de marée y sont consultables gratuitement jusqu’à un an à l’avance et depuis le 1er janvier 1001 dans le passé, ce qui est notamment intéressant pour les historiens (il n’est pas possible de modifier la date par saisie mais par l’icône Calendrier, cliquez plusieurs fois sur le bandeau de la date afin d’afficher des périodes de plus en plus larges - années, décennies, siècles – permettant ensuite de sélectionner l’année).

 

Sous l’onglet Horaires de marées, un tableau comporte les classiques heures de la basse mer et de la pleine mer avec le coefficient correspondant et les hauteurs d’eau s’y rapportant. Sous l’onglet Hauteur d’eau heure par heure, ce tableau devient horaire et l’on se déplace dedans par des flèches gauche/droite.

 

 

 

En sélectionnant l’option Hauteur d’eau, le marégramme affiche pour l’heure choisie (03h20) la hauteur d’eau correspondante (2,83 m) ainsi que pour 5 minutes plus tard (2,69 m). On peut soit déplacer horizontalement le repère rouge par pas de 5 minutes soit se contenter de déplacer le curseur sans cliquer sur la courbe, soit faire les deux comme ici (on voit qu’on atteint le bas de la courbe à 05h10 avec 1,01 m). (© SHOM)

 

 

Au-dessous de ces tableaux, l’amélioration considérable réside dans le marégramme (graphique dynamique et interactif). En effet, d’un simple clic, on y définit un seuil qui indique les heures s’y rapportant ou on visualise les hauteurs en déplaçant le pointeur de cinq minutes en cinq minutes. Enfin, il est également possible d’afficher sur le graphique les créneaux horaires pour une hauteur d’eau donnée ou inversement la hauteur d’eau précise pour une heure donnée.

 

L’onglet Grandes marées permet de les repérer, pour les mois en cours et à venir, sur une échelle de couleurs très lisible. On peut aussi créer son propre calendrier de grandes marées. Plusieurs filtres sont ainsi paramétrables, afin de connaître les dates où un certain niveau de coefficient est atteint ou au contraire, celles qui ne connaissent pas de dépassement de cette valeur.

 

 

Avec ses teintes très lisibles allant du froid (morte-eau) au chaud (vive-eau), le calendrier des coefficients est réussi. On y visualise bien les grandes marées que l’on peut aussi personnaliser avec des filtres dans la fenêtre au-dessus du présent tableau. C’est bien pratique pour préparer ses remontées de rias ou pour aller aux coquillages. (© SHOM)

 

 

Enfin, sous le menu Générer une vignette (widget), on peut paramétrer des vignettes préformatées qui sont intégrables directement dans des sites internet. Les ports, clubs de voile, associations et autres sites locaux disposent ainsi gratuitement de cette ergonomie du SHOM sur leurs pages web. Sous certaines conditions consultables ici, le marégramme est à la portée de tous (dans une version simplifiée).

 

O.C.

 

Pour commenter un billet, lorsque vous êtes dans le défilement du blog, cliquez sur Commentaires en bas à droite de l’article concerné. Dans la lecture d’un billet en particulier, utilisez directement l’espace Commentaires au bas de celui-ci. Les commentaires sont librement ouverts à tous.

Pour rechercher des mots dans ce blog, utilisez la commande Recherche en haut à droite de l’écran. Ce moteur de recherche est indépendant de celui du site www.voilesetvoiliers.com.