La saison cyclonique s’accélère en Atlantique Nord. Harvey à peine évacué, voici le cyclone Irma en approche des Antilles où il pourrait être aussi dangereux que Luis (1995 à Saint-Martin) et Hugo (1989 à la Guadeloupe). L’occasion d’insister une nouvelle fois sur les documents remarquables que le National Hurricane Center (NHC) du National Weather Service (NWS) de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) met à la disposition de tous (outre ses bulletins de textes non moins remarquables) :

 

 

Le 5 septembre 2017 à 02h27 EDT (Eastern Daylight Time : heure de la côte Est des États-Unis), 06h27 UTC, Irma est le seul cyclone en activité sur l’Atlantique Nord mais deux croix oranges sont d’autant plus à surveiller que celle que je vous signalais en légende de la première image de mon précédent article, au Sud de l’archipel du Cap Vert, allait donner Irma qui fut baptisé dès le lendemain, 30 août, à environ 270 milles à l’Ouest des îles précitées. Mais revenons à la présente carte : si vous cliquiez sur la croix orange en plein Atlantique par 10° N / 37° W vous verriez que cette zone de basses pressions orageuse présente 60 % de risques de formation d’un cyclone sous 48 heures. Il suivrait Irma de près. Quant à la croix orange au Sud-Ouest du golfe du Mexique, elle annonce un risque de 50 % d’une évolution en cyclone sous 48 heures ce qui serait dramatique pour la région. L’un et l’autre seraient alors baptisés Jose et Katia d’après la liste officielle consultable ici. (© NOAA / NHC)

 

 

En passant le curseur sur l’icône du cyclone, l’étiquette en donne les paramètres fondamentaux le 5 septembre 2017 à 02h00 AST (Atlantic Standard Time), 06h00 UTC : catégorie 4 sur l’échelle de Saffir-Simpson, vent soutenu maximal prévu à 125 noeuds, pression de l’oeil à 939 hPa, déplacement vers l’Ouest à 11 noeuds… (© NOAA / NHC)

 

 

Toujours pour l’avis n° 23A du 5 septembre à 02h00 AST (le n° 24 sera édité trois heures plus tard), la trajectoire prévue de l’oeil (rond noir avec lettre M pour ouragan majeur avec un vent soutenu supérieur à 110 miles par heure), avec les échéances, et du cône au sein duquel elle est susceptible d’évoluer, sur les 3 prochains jours (fond plein) et 2 jours supplémentaires (fond pointillé). Attention, cela ne représente pas l’extension du cyclone comme le précise l’avis du bandeau noir en haut (même si pour la position courante, le beige clair représente à peu près la surface de la tempête tropicale et le brun soutenu celle du cyclone. Les terres en rouge sont celles où l’avis de cyclone (ouragan) est effectif et en bleu pour l’avis de tempête tropicale (c’est le cas de la Guadeloupe ici). (© NOAA / NHC)

 

 

Sur la base du 4 septembre à 20h00 AST, cette carte montre les pourcentages de probabilités d’un vent soutenu (sustained wind) – vent moyenné sur une minute – de plus de 63 km/h correspondant à celui d’une tempête tropicale (jusqu’à 117 km/h, soit entre 34 et 63 noeuds inclus). C’est aussi ce seuil d’un vent soutenu à 34 noeuds (63 km/h) qui donne l’accès au phénomène cyclonique baptisé. La Guadeloupe était alors entre 40 % (Sud) et 60 % (Nord) de risque. (© NOAA / NHC)

 

 

La même carte que ci-dessus avec en surimpression les isochrones de la progression prévue du cyclone. (© NOAA / NHC)

 

 

O.C.

 

P.S. 05/09/17 17:30:00. Irma est passée en catégorie 5 avec un vent soutenu maximal de 155 noeuds… Et Jose est né, la croix en plein Atlantique évoquée en légende de la première image ci-dessus étant devenue une tempête tropicale qui va suivre à peu près la même trajectoire avec trois jours de décalage… et le risque qu’elle devienne aussi un cyclone… Une situation potentiellement catastrophique.

 

Pour commenter un billet, lorsque vous êtes dans le défilement du blog, cliquez sur Commentaires en bas à droite de l’article concerné. Dans la lecture d’un billet en particulier, utilisez directement l’espace Commentaires au bas de celui-ci. Les commentaires sont librement ouverts à tous.

Pour rechercher des mots dans ce blog, utilisez la commande Recherche en haut à droite de l’écran. Ce moteur de recherche est indépendant de celui du site www.voilesetvoiliers.com.